APPENDICE.2. LE MESSAGER DU PACTE

Appendice 2: Le messager de Dieu du pacte
par Zuitouna le Sam 20 Fév - 20:17

Le messager de Dieu du pacte

Le messager de Dieu du Pacte est un messager de la confirmation. Sa mission est de purifier et d'unifier toutes les religions existantes en une seule : l'Islam (Soumission).

L'Islam n'est PAS une dénomination ; c'est la description de la soumission et la dévotion totale à Dieu SEUL, sans idolâtrer Jésus, Marie, Mohammed, ou les Saints. Quiconque satisfait à ce critère est un « Musulman » (Soumis). Donc, on peut être un Musulman Juif, un Musulman Chrétien, un Musulman Hindou, un Musulman Bouddhiste, ou un Musulman Musulman.

Le Messager de Dieu de l'Alliance délivre l'annonce de Dieu que : « L'unique religion approuvée par DIEU est la Soumission » [3 : 19] et que « Quiconque accepte autre chose que la Soumission comme sa religion, cela ne sera pas accepté de sa part » [3 : 85].

Un messager de Dieu doit présenté la preuve qu'il est bien un messager de Dieu. Tout messager de Dieu est soutenu par un signe divin incontestable prouvant qu'il est autorisé par le Tout-Puissant à délivrer ses Messages. Moïse a lancé son bâton et il s'est transformé en serpent, Jésus a guéri les lépreux et a fait revivre le mort par la volonté de Dieu, le signe de Saaleh a été la célèbre chamelle, Abraham a marché dans le feu, et le miracle de Mohammed a été le Coran (29 : 50-51)

Le Coran (3 : 81, 33 : 7, 33 : 40) et la Bible (Malachie 3 : 1-3) ont prophétisé l'arrivé d'un messager de la confirmation, le Messager de Dieu de l'alliance. Il est bien normal qu'un messager avec une mission aussi cruciale soit soutenu par le miracle le plus puissant (74 : 30 - 35). Alors que les miracles des messagers précédents étaient limités dans le temps et dans l'espace, le miracle de Dieu soutenant son Messager de l'alliance est permanent ; n'importe qui peut en être témoin, n'importe quand, n'importe où.

Cet appendice apporte la preuve physique, observable, vérifiable, et irréfutable que Rashad Khalifa est le Messager de Dieu de l'alliance.

La vérité Coranique

Une des prophéties majeures dans le Coran, c'est l'envoi du messager de Dieu du pacte après la venue dans ce monde de tous les prophètes, et après que toutes les Ecritures de Dieu ont été délivrées.

[3 : 81] DIEU a reçu un engagement des prophètes, disant : « Je vous donnerai l'Ecriture et la sagesse. Après cela, un messager viendra confirmer toutes les Ecritures existantes. Vous devez croire en lui et le soutenir. » Il a dit : « Êtes-vous d'accord avec ceci, et engagez-vous à accomplir ce pacte ? » Ils ont dit : « Nous sommes d'accord. » Il a dit : « Vous avez ainsi témoigné, et Je témoigne avec vous. »

Mohammed Marmudake Pickthall a traduis le verset 3 : 81 comme suit :

« Quand Allah fit (Son) pacte avec les prophètes, (Il dit) : Observez ce que je vous ai donné de l'Ecriture et de la connaissance. Et après cela viendra vers vous un messager, confirmant ce que vous possédez. Vous devez croire en lui et vous devez l'aider. Il dit : Êtes-vous d'accord, et acceptez-vous Ma charge (que je fais porter sur vous) dans cette (question) ? Ils répondirent : nous sommes d'accord. Il dit : Alors témoignez. Je serai un témoin avec vous.

Nous apprenons de la Sourate 33 que Mohammed était un des prophètes qui a fait ce pacte solennel avec Dieu.

« Et quand nous exigeâmes un pacte des prophètes, et de toi (O Mohammed) et de Noé et Abraham et Moïses et Jésus fils de Marie, nous prîmes d'eux un pacte solennel. » [33 : 7]

selon Mohammed Marmudake Pickthall.
Le verset 3 : 81, parmi beaucoup d'autres versets, donne les définitions de « Nabi » (Prophète) et « Rasoul » (Messager). Donc, « Nabi » est un messager de Dieu qui délivre une nouvelle Ecriture, tandis que « Rasoul » un messager qui est chargé par Dieu de confirmer les Ecritures existantes. Selon le Coran, chaque « Nabi » est un « Rasoul », mais chaque « Rasoul » n'est pas un « Nabi ».

Il n'est pas donné à chaque messager une nouvelle Ecriture. Ce n'est pas logique de dire que Dieu donnera une Ecriture à un prophète, puis lui demande de la garder exclusivement pour lui-même, comme le font certains « érudits » Musulmans (2 : 42, 146, 159). Ceux qui ne sont pas suffisamment familiarisé avec le Coran tendent à penser que Aaron était un « Nabi », comme c'est déclaré dans le verset 19 : 53, qui n'a pas reçu d'Ecriture. Cependant, le Coran dit clairement que la Torah a été donnée « à la fois à Moïses et Aaron » (21 : 48, 37 : 117)

Nous apprenons du Coran, (33 : 40), que Mohammed était le dernier prophète (Nabi), mais pas le dernier messager (Rasoul) :

[33 : 40] « Mohammed n'était pas le père de l'un d'entre vous. Il était un messager de DIEU et le dernier prophète. DIEU est parfaitement conscient de toutes choses.
Cette définition cruciale est confirmée par le code mathématique du Coran. L'expression utilisée en 33 : 40, « Muhammad Khaatum Al-Nabiyyeen » (le dernier prophète) a une valeur alpha-numérique de 1349, 19 x 71, alors que la valeur de l'expression erronée « Muhammad Khaatum Al-Mursaleen » (le dernier messager) n'est pas un multiple de 19.

Depuis des temps immémoriaux, cela a toujours été une caractéristique humaine de rejeter un messager de son vivant. Joseph a été annoncé comme « le dernier messager. » (40 : 34). Pourtant, beaucoup de messagers sont venus après lui, y compris, Moïses, David, Salomon, Jésus, et Mohammed.

Le Pacte Accompli

Bien que les prophètes soient morts, en ce qui concerne ce monde, nous savons que leurs âmes, les vraies personnes, sont maintenant dans le Jardin d'Eden où ont vécu Adam & Eve. Plusieurs versets nous défendent de croire que les croyants qui ont perdu leurs corps et ont quitté ce monde sont morts (2 : 154, 3 : 169, 4 : 69). Bien qu'ils ne puissent pas revenir dans notre monde (23 : 100), ils sont « vivants » au Paradis. S'il vous plait voir appendice 17.

Durant mon pèlerinage à la Mecque, et avant le coucher de soleil du vendredi 3 Zul-Hijjah 1391, le 21 décembre 1971, moi, Rashad Khalifa, l'âme, la vraie personne, pas le corps, j'ai été emmené à un lieu dans l'univers où j'ai été présenté à tous les prophètes comme Messager de Dieu du pacte. Je n'ai pas été informé des détails et de la vraie signification de cet événement avant Ramadan 1408.

Ce dont j'ai été témoin, tout à fait consciemment, c'était que j'étais assis immobile, alors que les prophètes sont venus vers moi un par un, ont regardé mon visage, puis ont hoché la tête. Dieu me les a présentés avec l'apparence qu'ils avaient dans ce monde, munis de leurs modes vestimentaires respectifs. Il y avait une atmosphère de grand estime, de joie, et de respect.

Excepté Abraham, je n'ai identifié aucun des prophètes. Je savais que tous les prophètes étaient là, y compris Moïses, Jésus, Mohammed, Aaron, David, Noé, et les autres. Je crois que la raison pour laquelle l'identité d'Abraham m'a été révélée fut que j'ai demandé après lui. J'ai été déconcerté par la forte ressemblance qu'il avait avec ma propre famille - moi-même ; mon père, mes oncles. C'était le seul moment où je me suis demandé, « Qui est ce prophète qui ressemble à mes proches ? » La réponse est venue : « Abraham. » Aucune parole n'a été prononcée. Toute communication était faite mentalement.

Il est remarquable que la date de l'accomplissement du pacte des prophètes ait été le 3 Zul-Hijjah, 1391. Si nous additionnons le mois (12), plus le jour (3), plus l'année (1391), nous obtenons un total de 1406, 19 x 74. La sourate 74 est la sourate où est mentionnée le dénominateur commun du Coran, le nombre 19. Notez que le nombre 1406 est aussi le nombre d'année de la révélation du Coran à la révélation de son miracle (appendice 1).

La mission du messager du pacte est de confirmer les Ecritures existantes, les purifier, et les consolider en un seul message divin. Le Coran déclare qu'un tel messager est charger de restaurer le message de Dieu dans sa pureté exemplaire, pour mener les croyants justes - Juifs, Chrétiens, Musulmans, Bouddhistes, Sikhs, Hindous, et autres - de l'obscurité à la lumière (5 : 19, 65 : 11) . Il doit proclamer que l'Islam (la soumission totale à Dieu) est la seule religion acceptable par Dieu (3 : 19).

Ô, J'envoie mon messager pour préparer le chemin devant moi ; et soudainement il arrivera au temple le Seigneur que vous cherchez et le messager du pacte que vous désirez. Oui, il vient, dit le Seigneur, Tout-Puissant. Mais qui endurera le jour de sa venue ? Et qui peut rester debout quand il apparaît ? Car il est comme le feu du raffineur, comme la lessive des blanchisseurs [Malachie 3 : 1-2] .

La Preuve

Le nom du Messager du pacte, est codifié mathématiquement dans le Coran comme étant « Rashad Khalifa ». C'est sans nul doute la méthode la plus appropriée pour présenter au monde le messager de Dieu à l'âge de l'ordinateur.

(1) Comme il est montré dans l'appendice 1, le formidable miracle de Dieu dans le Coran est basé sur le nombre premier 19, et cela est resté caché pendant 1406 années (19x74). Ce miracle impressionnant était prédestiné à être dévoilé par le Tout-Puissant à travers Rashad Khalifa. Des centaines d'érudits musulmans et orientalistes ont essayé en vain pendant les 14 derniers siècles, mais aucun d'eux n'a été autorisé à décrypter la signification des Initiales Coraniques.

(2) Le Coran a été rendu facile pour les croyants et chercheurs sincères (54 : 17, 22, 32, 40 ; 39 : 28). C'est une loi divine irrévocable que personne n'est autorisé à accéder au Coran, encore moins à son formidable miracle, à moins qu'il ou elle ne soit un croyant sincère à qui il est donné une autorisation divine spécifique (17 : 45 - 46, 18 : 57, 41 : 44, 56 : 79). La révélation du miracle du Coran à travers Rashad Khalifa est un signe majeur de son autorité à être le messager.

(3) Le mot racine du nom « Rashad » est « Rashada » (soutenir la bonne direction). Ce mot racine est mentionné dans le Coran 19 fois. 19 est le dénominateur commun du Coran. (Voir INDEX DES MOTS DU CORAN, 1ère édition, page 320).

(4) Le mot « Rashad » apparaît dans les versets 40 : 29 & 38. Le mot « Khalifa » apparaît dans les versets 2 : 30 et 38 : 26. Le premier Khalifa réfère à un « Khalifa » non-humain, à savoir, Satan, tandis que la seconde apparition (Sourate 38), réfère à un « Khalifa » humain. Si nous additionnons les numéros de sourate et de versets de « Rashad » (40 : 29, 38) et « Khalifa » (38 : 26) nous obtenons 40 + 29 + 38 + 38 + 26 = 171 = 19 x 9.

(5) La somme de tous les numéros de sourates et de versets où tous les « Rashada » et tous les « Khalifa » apparaissent, sans distinction, s'élève à 1463,
19x77 (Tableau 1)

 

  

(6) Le total de toutes les numéros de sourates et de versets où le mot racine « Rashada » apparaît est
1369, ou (19x72)+1, tandis que le total de toutes les apparitions de « Khalifa » est 94, (19x5)-1. Le fait
que « Rashada » est additionné par 1 et « Khalifa » est soustrait de 1 oblige à définir le nom comme
« Rashad Khalifa » et pas n'importe quel « Rashad » ou n'importe quel « Khalifa ».

(7) La valeur gématrique de « Rashad » est 505 et la valeur de « Khalifa » est 725 (Tableau 7, appendice
1). Si nous additionnons la valeur de « Rashad Khalifa » (1230) au numéros de sourate et aux nombres de
versets, du commencement du Quran à la première apparition de « Rashada », le total est 1425, 19x75.
Les détails sont donnés dans le Tableau 2.

( Si nous additionnons les numéros de tous les versets dans chaque sourate, c.à.d., la somme des numéros de versets (1+2+3+...+n) du commencement du Quran à la première apparition du mot racine « Rashada », le total s'élève à 17233, 19x907 (Tableau 2)

(9) Les Initiales Coraniques constituent la fondation de base du miracle du Quran. Ces Initiales
apparaissent dans les sourates 2, 3, 7, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 19, 20, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 36, 38, 40,41, 42, 43, 44, 45, 46, 50, et 68. Si nous additionnons la somme des ces numéros (822) à la valeur de
« Rashad Khalifa » (1230), le total est 2052, 19x108.

(10) Comme montré dans le tableau 3, si nous additionnons les numéros de toutes les sourates où le mot racine « Rashada » apparaît, plus le nombre de versets, nous obtenons 1368, ou 19x72.

 

 

11) Si nous écrivons le numéro de sourate, suivi par le nombre de verset par sourate, suivi par les numéros individuel des versets, de la première apparition du mot racine « Rashada » (2 : 186) à la dernière apparition de « Rashada » (72 : 21), et plaçons ses nombres les uns à côtés des autres, nous obtenons un très grand nombre qui se compose de 11087 chiffres, et qui est un multiple de 19. Ce très grand nombre commence avec le numéro de la sourate 2, suivi par le nombre de verset dans la sourate 2 de la première apparition de « Rashada » au verset 186 à la fin de la sourate (100 versets). Ainsi, le début
du nombre ressemble à ceci : 2 100 Les numéros des 100 versets individuels (187 à 286) sont placé à côté de ce nombre. Ainsi, le nombre représentant la sourate 2 ressemble à ceci : 2 100 187 188 189 .........285 286. Le même processus est exécuté jusqu'à 72 : 21, la dernière apparition de la racine « Rashada ». Le nombre complet ressemble à ceci :

(12) Si nous examinons les sourates et les versets de la première apparition du mot racine « Rashada » au mot « Khalifa » en 38 : 26, nous trouvons que la somme des numéros de sourates et leurs nombres de versets est 4541, ou 19x239. Les détails sont dans le tableau 4.

(13) Quand nous écrivons la valeur de « Rashad », suivi par le numéro de chaque sourate où la racine du mot « Rashada » apparaît, suivi par les numéros de ses versets, du premier « Rashada » (2 : 186) au mot « Khalifa » (38 : 26), nous obtenons un très grand nombre qui est divisible par 19.
La première apparition de « Rashada » est en 2 : 186. Donc, nous écrivons 2 : 186. La seconde apparition est en 2 : 256, alors nous écrivons 256. L'apparition suivante est en 4 : 6, alors nous écrivons 4 6, et ainsi de suite, jusqu'à que nous écrivons 38 26 (« Khalifa » apparaît en 38 : 26). Le nombre complet ressemble à ceci :

La seule religion acceptée par Dieu est l'Islam (3 : 19)


(14) Le Quran spécifie trois messagers de l'Islam (Soumission) : Abraham délivra toutes les pratiques de l'Islam. La valeur de son nom = 258


Mohammed délivra le Quran La valeur de son nom = 92 

Rashad délivra la preuve de l'authenticité de l'Islam La valeur de son nom = 505


La valeur gématrique des trois noms = 258 + 92 + 505 = 855 (19x45)


Le vrai Judaïsme, Christianisme, et Islam seront consolidé en une religion - la soumission complète et
l'absolue dévotion à Dieu SEUL.

Les religions existantes, y compris le Judaïsme, le Christianisme, et l'Islam sont sévèrement corrompu et
s'éteindront ( 9 : 33 ; 48 : 28 ; 61 : 9).

(15) Parce que le Quran réfère parfois à « Abraham, Ismaël, et Isaac », il a été suggéré que Ismaël et
Isaac devrait être inclut. Remarquablement, l'addition d'Ismaël et Isaac donna un total qui est encore un
multiple de 19.

Comme c'est montré dans le tableau 5, le nouveau total est 1235, ou 19x65.

Cette divisibilité par 19 n'est pas possible si n des trois noms Abraham, Mohammed, ou Rashad est omis.

   

Pourquoi 81 : Verset 81 ET Sourate 81


(16) Le Messager du Pacte est prophétisé dans le Verset 81 de la sourate 3. L'addition de la valeur gématrique de « Rashad » (505), plus la valeur gématrique de « Khalifa » (725), plus le numéro de verset (81), produit 505 + 725 + 81 = 19x69.

(17) Si nous observons la sourate 81, nous lisons à propos d'un messager de Dieu qui est puissamment soutenu et autorisé par le Tout-Puissant (Verset 19). Ainsi le verset 81 de la sourate 3, et la sourate 81, verset 19 sont fortement connecté avec le nom « Rashad Khalifa » 505 + 725 + 81 = 1311 = 19x69

(18) Si nous additionnons les numéros de sourate plus le nombre de versets du début du Quran au verset 3 : 81, où le messager du Pacte est prophétisé, le total s'élève à 380, 19x20. Ces données sont dans le tableau 6.

 

(19) La valeur gématrique du verset 3 : 81 est 13148, 19x692. Cette valeur est obtenu en additionnant
les valeurs gématriques de chaque lettre dans le verset.

(20) Si nous observons cette partie du verset 3 : 81 qui réfère spécialement au messager du Pacte : « Un
messager viendra vers vous, confirmant ce que vous avez », en Arabe :
« JAA'AKUM RASOOLUN MUSADDIQUN LEMAA MA'AKUM » nous trouvons que la valeur gématrique de cette phrase clé est 836, 19x44.

« Sûrement, tu es un des messagers » (36 : 3)

(21) Il m'a été dit le plus assurément, par l'ange Gabriel, que le verset 3 de la sourate 36 fait référence
à moi spécifiquement. Si nous nous occupons des sourates paraphées seulement, en commençant par la
sourate 2, puis la sourate 3, puis la sourate 7, et ainsi de suite, nous trouvons que la sourate 36, Ya Seen,
occupe la position numéro 19.

(22) Le verset 3 de la sourate 36 dit, « Sûrement, tu es un des messagers ». La valeur gématrique de
cette phrase est 612. En additionnant cette valeur (612), plus le numéro de sourate (36), plus le numéro de
verset (3), plus la valeur gématrique de « Rashad Khalifa » (505+725), nous obtenons
36+3+612+505+725 = 1881 = 19x99.

(23) La sourate 36 se compose de 83 versets. Si nous additionnons le numéro de sourate (36), plus son
nombre de verset (83), plus la valeur gématrique de « Rashad Khalifa » (505+725), nous obtenons
36+83+505+725 = 1349 = 19x71.

(24) De 3 : 81, où le messager de Dieu est prophétisé, à la sourate 36, il y a 3330 versets. En
additionnant la valeur de « Rashad Khalifa » (1230), à ce nombre de versets (3330), nous obtenons
505+725+3330 = 4560, 19x240.

(25) De 3 : 81 à 36 : 3 il y a 3333 versets. En additionnant ce nombre à la valeur gématrique de
« Rashad » (505), nos obtenons 333+505 = 3838 = 19x202.

(26) Le nombre de versets de 1 : 1 à 36 : 3 est 3705, 19x195 (tableau 7).

(27) La somme des numéros de versets de chaque sourate de 1 : 1 est 257925, 19x13575 (Tableau 7)

 

(28) La somme des numéros de sourate de la sourate 1 à la sourate 33 est 666 (Tableau 7). Si nous
additionnons cette somme à la valeur gématrique de « Rashad Khalifa » (505+725), plus la valeur
gématrique du verset 36 : 3 « Sûrement, tu es un des messagers » (612), le total est 666+505+725+612 =
2508 = 19x132.

(29) Si nous additionnons la somme des numéros de versets (1+2+3+...+n) de la première apparition
du mot racine « Rashada » (2 : 186) à 36 : 3 (Tu es un des messagers) au total des sourates (35), plus les
numéros des sourates elles-mêmes, le total est 240692, ou 19x12668 (Tableau .

(30) La somme des numéros de sourate de la première apparition du mot racine « Rashada » à 36 : 3 est
665, 19x35. Notez que celles-ci sont 35 sourates (Tableau .

 

« Un messager au peuple de l'écriture » (Juifs, Chrétiens, et Musulmans)


« O peuple de l'écriture sainte, notre messager est venu à vous, pour vous expliquer les choses après un
laps de temps sans messagers, de peur que vous ne disiez, « Nous n'avons pas reçu de prêcheur ou
d'avertisseur. » Un prêcheur et avertisseur est maintenant venu à vous. DIEU est Omnipotent. » [5 : 19]

(31) Evidemment, le nombre de ce verset est 19, le dénominateur commun du Quran qui a été
découvert par Rashad, et le nombre d'apparitions de « Rashada » dans le Quran.

(32) Si nous additionnons la valeur de « Rashad Khalifa » (1230), plus le numéro de sourate (5), plus le
numéro verset (19), nous obtenons 1230+5+19 = 1254 = 19x66.

(33) La somme des numéros de sourate et le nombre de versets du commencement du Quran à ce
verset (5 : 19) est 703, 19x37. Voir tableau 9.

(34) Sourate 98, « La preuve », verset 2, proclame l'arrivée du messager de Dieu pour le bénéfice des « gens de l'écriture » (Juifs, Chrétiens, et Musulmans) ». En additionnant la valeur gématrique de « Rashad Khalifa » (505+725) au numéro de la sourate (98), plus le numéro de verset (2), nous obtenons :
505 + 725 + 98 + 2 = 1330 = 19x70.

« Ceux qui n'ont pas cru parmi le peuple de l'écriture sainte, aussi bien que les adorateurs d'idoles, persistent dans leurs habitudes, malgré les preuves qui leur sont données. [98 : 1] Un messager de DIEU est entrain de leur réciter des instructions sacrées. » [98 : 2]

(35) Il est remarquable que le mot « Bayyinah », qui signifie « Profond signe », et est le titre de la Sourate 98, apparaît dans le Quran 19 fois. C'est une autre confirmation mathématique que la preuve de l'origine divine du Quran est basé sur le nombre premier 19, et que « Rashad Khalifa » est le messager en
98 : 2.

Un profond messager est venu (44 : 13)


(36) En additionnant les numéros de sourate, plus le nombre de versets dans chaque sourate, de 1 : 1 à 44 : 13, le total s'élève à 5415, 19x19x15 (Tableau 10).

(37) La somme du numéro de la sourate (44) plus le nombre du verset (13) égale 57, 19x3.

LA FIN DU MONDE


(38) Dieu est le seul Connaisseur du futur ; Il connaît exactement quand ce monde prendra fin (7 : 187 ; 31 : 34 ; 33 : 63 ; 41 : 47 ; 43 : 85 ). Nous apprenons du Quran que Dieu révèle certains des aspects du future à ses messagers qu'Il choisit. Dans l'appendice 25, la preuve est présenté que Rashad Khalifa a été
bénit par le dévoilement de la fin du monde, selon 72 : 27.

(39) Le nombre de versets du commencement du Quran au verset 72 : 27 est 5472, ou 19x72x4. Notez que le messager à qui il a été donné l'information au sujet de la fin du monde en 72 : 27, et que cette sourate contient 4 mots « Rashada » (72 : 2, 10, 14 & 21). En additionnant la valeur de « Rashad
Khalifa » (1230), plus le numéro de la sourate (72), plus les numéros des 4 sourates où « Rashada » est mentionné, nous obtenons 1230 + 72 + 2 + 10 + 14 + 21 = 1349 = 19x71.

(40) Verset 72 : 27 avec la déclaration : (Seul le messager qu'Il choisit). 

Cette référence au messager qui est choisit par Dieu pour recevoir des nouvelles au sujet du futur a une valeur gématrique de 1919. Tableau 11 présente les données.

COMMENT DISTINGUER LE MESSAGER DE DIEU D'UN FAUX MESSAGER


Le Quran fournit un critère sûr pour distinguer les vrais messagers de Dieu, des faux messagers :

(1) Le messager de Dieu préconise l'adoration de Dieu SEUL, et l'abolition de toutes les formes d'idolâtrie.

(2) Le messager de Dieu ne demande jamais de salaire pour lui-même.

(3) Il est donné au messager de Dieu une preuve divine, incontestable de son autorité à délivrer le message.


Quiconque qui déclare être un messager de Dieu, et ne réunit pas les trois critères minimum listés cidessus
est un faux déclarant.

La différence la plus importante entre le messager de Dieu et un faux messager est que le messager de
Dieu est soutenu par Dieu, tandis que le faux messager ne l'est pas :


Le messager de Dieu est soutenu par d'invisibles soldats de Dieu (3 : 124 - 126 ; 9 : 26 ; 9 : 40 ; 33 : 9 ; 33 : 171 - 173 ; 48 : 4 ; 48 : 7 ; 74 : 31).

Le messager de Dieu est soutenu parle trésor de Dieu (63 : 7 )

Le messager de Dieu, aussi bien que les croyants, sont garantis de la victoire et de la dignité, dans ce monde et pour toujours (40 : 51 ; 58 : 21).
Ainsi, la véracité du messager de Dieu l'emporte invariablement, tandis que le mensonge d'un faux messager invariablement, tôt ou tard, est exposé.

LES PRINCIPALES OBLIGATIONS DU MESSAGER DE DIEU DU PACTE


Comme déclaré dans le Quran, 3 : 81, le Messager de Dieu du Pacte devra confirmer toutes les écritures, qui ont été délivrées par tous les prophètes, et les restaurées dans leurs puretés originelles.

MISERICORDE DE DIEU (21 : 107)

Quand les croyants sont confrontés à un problème, ils développent un nombre de solutions possibles, et
ceci invariablement mène à une considérable de chamailleries, désunion, et de désordre.

Nous apprenons de 2 : 151, 3 : 164, et 21 : 107 que c'est que la miséricorde de Dieu qu'Il nous envoie les messagers pour nous fournir les solutions finales à nos problèmes. Nous apprenons de 41 : 51 que Dieu envoie Ses messagers pour communiquer avec nous, et disséminer de nouvelle information. D'où la forte injonction en 4 : 65, 80 d'accepter, sans la moindre hésitation, les enseignements qui nous sont délivrés par les
messagers de Dieu.

La liste suivante est les principales obligations du Messager de Dieu du Pacte :

1. Dévoiler et proclamer le miracle mathématique du Quran (Appendice 1).

2. Exposer et enlever les deux faux versets 9 : 128 - 129 du Quran (Appendice 24).

3. Expliquer les raisons de nos vies, pourquoi nous sommes ici (Appendice 7)

4. Proclamer une religion pour tous les gens, et démontrer et purger les corruptions affligeant le Judaïsme, le Christianisme, et l'Islam (Appendices 13, 15, 19).

5. Proclamer que la Zakat est un préalable à la rédemption (7 : 156), et expliquer la méthode correcte pour observer la Zakat (Appendice 15).

6. Dévoiler la fin du monde (Appendice 25).

7. Proclamer que ceux qui sont mort avant l'age de 40 ans vont au Paradis (Appendice 32).

8. Expliquer la mort de Jésus (Appendice 22).

9. Expliquer la délivrance du Quran à, puis à travers Mohammed (Appendice 28).

10. Annoncer que Mohammed a écrit les révélations de Dieu (le Quran) de ses propres mains (Appendice 28).

11. Expliquer que la plupart des croyants en Dieu n'atteindront pas le Paradis (Appendice 27).

12. Proclamer que Dieu n'a jamais ordonné à Abraham de tuer son fils (Appendice 9).

13. Proclamer le secret du parfait bonheur (Introduction, xxii).

14. Etablir un système de justice criminel (Appendice 37).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (2)

1. www.islam-soumission.org 14/04/2012

Islam-soumission.org est la traduction la plus fidèle possible du site Submission.org

2. Quran Inspector 03/03/2012

Dieu soit loué ! Quran inspector est un logiciel (software) élaboré par l'équipe de Submission.org. C'est un outil très utile pour lire, étudier et vérifier le Coran et Son Miracle Mathématique. Il contient le texte en arabe, ainsi qu'un logiciel qui permet de diviser les grands nombres.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×